En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Mathématiques : Bienvenue

Par admin moliere, publié le jeudi 10 octobre 2013 13:23 - Mis à jour le jeudi 12 mars 2015 06:19

Pourquoi faisons-nous des mathématiques ?

Au collège, les mathématiques prennent une place importante dans l'emploi du temps des élèves sur les quatre niveaux : 4 heures en 6e et 3e et 3h30 en 5e et en 4e.

"Elles contribuent, avec d’autres disciplines, à entraîner les élèves à la pratique d’une démarche scientifique. L’objectif est de développer conjointement et progressivement les capacités d’expérimentation et de raisonnement, d’imagination et d’analyse critique. Elles contribuent ainsi à la formation du futur citoyen."(1)
Aussi, "les mathématiques aident à structurer la pensée et fournissent des modèles et des outils aux autres disciplines scientifiques et à la technologie."(1)

L'idée est donc de ne surtout pas faire des mathématiques comme un outil théorique mais de chercher à comprendre le monde qui nous entoure en nous servant des mathématiques pour analyser des phénomènes, modéliser des situations ou des problèmes afin de mettre en avant la nécessité de notions ou de concepts mathématiques qu'il saura alors d'autant plus importants d'apprendre et de maîtriser.

Au cours de leurs quatre années de collège, les élèves vont progressivement apprendre à effectuer des démarches scientifiques : identifier et formuler un problème, conjecturer un résultat en expérimentant sur des exemples, bâtir une argumentation, contrôler les résultats obtenus en fonction du problème étudié, mettre en forme une solution,...

Cet apprentissage nécessite un travail important sur l'analyse de la situation, la formulation de la problématique et la communication des résultats observés. Des situations diverses leur seront proposées avec des dispositifs différents : il pourra leur arriver de travailler en petits groupes (3 ou 4 élèves afin de réaliser une production commune), ou en binômes ou même tout simplement seuls. A travers ces différents dispositifs, il apparaît clairement que les élèves devront apprendre à échanger et à communiquer avec les autres sur leurs idées, leur raisonnement d'où l'importance de la maîtrise d'un vocabulaire commun.

 

Quels moyens (humains, matériels, dispositifs,...)?

Nous sommes 2 enseignants à intervenir sur les différents niveaux du collège et nous travaillons avec une progression commune pour chaque niveau. Cela nous permet de proposer des évaluations communes et de varier le plus possible les situations d'apprentissages proposées aux élèves.


Nous disposons chacun d'une salle, nous pouvons ainsi travailler sur des projets ou des tâches complexes qui peuvent durer plusieurs séances et réaliser des affichages mettant en avant les productions réalisées par nos élèves.

Comme dans toutes les salles du collège, nous disposons d'un tableau blanc interactif (TBI) ce qui nous permet d'utiliser au mieux le manuel dont les élèves disposent et qui fournit gratuitement une version numérique disponible dans l'établissement et également à domicile pour tous les élèves (manuels sésamath). Cela nous permet aussi d'utiliser les outils fournis par l'Espace Numérique de Travail E-lyco (ENT) comme par exemple le cahier de textes,... et également le réseau interne à l'établissement.

Le collège dispose également de deux salles multimédias et une classe mobile, nous pouvons ainsi faire travailler les élèves avec l'outil informatique aussi bien par binômes qu'individuellement. Nous utilisons par exemple des sites ou des applications internet comme MathenPoche, calcul@TICE, Labomep, Tracenpoche, Geogebra,... Ces outils nous permettent par exemple de mettre en place des séances individualisées que l'élève pourra également retravailler à la maison (ces outils étant gratuits). Nous travaillons également avec les élèves sur l'utilisation raisonnée d'outils comme la calculatrice ou le tableur.

 

Nous avons souhaité participer pleinement à la validation du socle commun et pour cela, nous avons décidé il y a plus de 6 ans d'évaluer de manière quasi systématique les élèves à la fois sous forme de notes et sous forme de compétences.
A l'entrée en 6e, l'élève reçoit un livret de compétences qu'il va compléter au fur et à mesure de sa scolarité. A chaque devoir, nous lui fournissons une petite grille mettant en avant les compétences maîtrisées et celles qu'il doit retravailler et l'élève doit reporter ces résultats dans son livret. Cela permet  à la fois de valoriser le travail de chaque élève en pointant de manière précise les réussites de chacun et indépendamment de la note. De plus, cela permet aussi d'insister sur les points qu'il doit retravailler et donc de le rendre acteur de sa progression.

Bien évidemment, on voit bien à travers tout ce qui précède que l'élève doit acquérir petit à petit une certaine autonomie dans son travail et qu'il est donc important qu'il s'implique au quotidien dans son travail. Parallèlement, pour pouvoir travailler, il est aussi très important que chaque élèves dispose à chaque séance de son matériel.

 

Pour terminer, nous avons mis en place plusieurs dispositifs au fil des années et des besoins :
- "En route vers le brevet" ou "Fiches de révisions" sur E-Lyco pour préparer l'épreuve de mathématiques du brevet (en plus des épreuves régulières de type brevet blanc)
- soutien individualisé en 6e/5e avec évaluation des progrès réalisés avec l'outil labomep
- inscription à différents concours (Math'Isère, Calculatice,...)

 

Mme Tollu et M Backelandt

(1) extraits des programmes actuellement en vigueur été publiés au BO spécial N°6 du 28 Août 2008.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe